Chats

Toutes les peluches de chat ne sont pas grises

Avec les ours en peluche et les chiens, les chats font partie de ce que l’on pourrait être tenté d’appeler les « inoxydables » de la peluche animalière. Et comme le genre humain est divisé, c’est bien connu, en ceux qui sont plutôt « chiens » et ceux qui sont plutôt « chats », il était naturel que les créateurs de peluches s’intéressent de près à cet animal, à la fois si commun et toujours si mystérieux.


Ch'Anima !

Cette rubrique est principalement marquée par la griffe d’Anima. La marque alsacienne nous propose ici une très belle collection de Felis silvestris catu pelucheux à souhait. Et comme le domaine de l’enfance correspond à son cheval de bataille, ses félins pelucheux se démarquent par une très forte coloration « doudou ». Les formes sont compactes, les lignes arrondies et les expressions joueuses. Les peluches utilisées sont d’une douceur irréprochable et les coloris simples et neutres. Pas d’exubérance mais, au contraire, une légère pointe de classicisme permettant de proposer des compagnons de câlinage qui s’inscriront dans la durée. Souples, ces peluches contiennent des microbilles dans leurs pattes afin de compléter et de varier l’expérience de saisie par une agréable sensation de friction granuleuse souple. Elles sont aussi facilement lavables en machine à 30°, ce qui rend leur entretien particulièrement simple.


CHansa...

Quant à Hansa, le spécialiste de la peluche réaliste, l’offre est pour une fois harmonieusement équilibrée entre peluches réalistes et peluches enfantines. Ces dernières offrent des caractéristiques assez proches de celles d’Anima mais avec une physionomie, néanmoins, sensiblement plus réaliste. Quant aux peluches de chats ultra-réalistes, elles se limitent aux chats persans. Comme toujours on pourra noter chez ces reproductions à l’échelle 1, le souci constant du détail notamment au niveau du pelage qui est ici réalisé à partir d’une peluche à poil très longue. Et dans cette série, notre coup de cœur revient à la peluche chat persan écru couché de 50 cm qui, dans son pelage immaculé couleur crème, affiche une posture à la fois empreinte de noblesse et de décontraction. Le résultat est tout simplement bluffant de réalisme, à tel point que vos invités risquent de se demande ce que vous avez fait « au chat » pour rendre pour le rendre si… calme.


Le chat, pour de vrai

Animal au tempérament indépendant, le chat est, avec le chien, l'animal domestique par excellence. Mammifère carnivore de la famille des félidés, le chat domestique Felis silvestris catus compte une cinquantaine de races. Sa domestication par l'homme remonterait il y a plus de 8000 ans en Egypte. Elle serait étroitement liée au développement de la culture céréalière et au besoin de préserver les réserves de céréales des dégâts occasionnés par les rongeurs. Chasseur crépusculaire privilégiant le lever et le coucher du soleil pour attraper ses proies,  le chat possède des sens et des réflexes d'une incroyable finesse. Hyper-territorial, le chat est néanmoins capable de cohabiter harmonieusement avec ses semblables.

Le chat

Socialement, le chat a toujours joué un rôle important dans nos sociétés. Divinisé par les Egyptiens sous les traits de la déesse Baster, déesse de l'amour et de la fécondité, le chat est aussi apprécié des romains et des grecques de l'antiquité qui apprécient ses remarquables compétences de chasseur de rongeurs. Symbole de chance et porte-bonheur en Asie, le chat est cependant littéralement  satanisé en Europe durant tout le Moyen-Âge. Son adoration par les peuples païens et l'éclat de son regard lui attireront les foudres de l'église chrétienne. Il n'est d'ailleurs pas exclu que sa diminution soit en partie à l'origine de l'apparition des grandes épidémies de peste de l'époque.

10 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre décroissant

10 article(s)

par page

Grille  Liste 

Par ordre décroissant